Conférence invitée - A. Sadiki, M. Schill et D. Godefroit-Winkel D. à la COP22

Sadiki A., Schill M. et Godefroit-Winkel D. (2016)

Les Entreprises et la Lutte contre le Rechauffement Climatique au Maroc : Engagement et Perceptions des Employés

18 novembre 2016

Session « société et climat : genre, populations vulnérables et droits humains »

Conférence des Présidents d’Universités, 22nd Conference of the Parties (COP22) to the UN Framework Convention on Climate Change (UNFCCC), Marrakech, 7-16 novembre.

 

A l’heure où les préoccupations environnementales envahissent la scène internationale, la Responsabilité Sociale des Entreprises ne semble plus être une option, mais une réalité. Parmi les préoccupations grandissantes de ces dernières années, le réchauffement climatique représente un enjeu majeur, tant à l’échelle politique, à l’échelle de l’entreprise, qu’à l’échelle individuelle. Dans cette communication, nous considérons les salariés marocains comme unité d’analyse. Ces derniers sont considérés comme des parties prenantes exposés aux décisions des entreprises. Dans ce cadre, l’entreprise doit tenir compte des perceptions de ses salariés actuels et futurs pour définir sa politique et sa stratégie, notamment environnementale. Les actions d’une entreprise dans la lutte contre le réchauffement climatique peuvent-elles affecter positivement l’engagement affectif de ses employés ? Sur base d’une étude quantitative menée auprès de salariés marocains, les résultats mettent en évidence un impact positif direct de la perception de l’action de l’entreprise sur l’engagement affectif des salariés, mais également un effet indirect via l’identification organisationnelle.