@ la recherche du temps.... Individus hyperconnectés, Société accélérée : tensions et transformations

8-10 juin 2016

ESCP Europe, Paris

Mercredi 8 Juin

8h30 : Accueil des participants

9h00 : Ouverture du colloque

9h15 - 10h45

Hartmut Rosa : Aliénation et accélération.
Nicole Aubert : Accélération : accomplissement de soi, dépossession de soi ?
Francis Jaureguiberry : Peut-on encore se déconnecter de temps en temps ?

10h45 - 11h00 : Pause

11h00 - 12h30

Vincent de Gaulejac : Le rapport au temps dans la société paradoxante : plus on gagne du temps, moins on en a…
Claudine Haroche : Le sujet face à l’accélération et l’illimitation dans le monde contemporain.
Monique Dagnaud : L’utilisation des outils numériques dans la mobilisation politique : la révolution en temps réel.

12h 30 - 13h 30 : Pause déjeuner

13h 30 - 16 h 00 Accélération : une pensée en mouvement (Coordinateurde session : Elisabeth Tissier Desbordes)

Pierre-Antoine Chardel, Carine Dartiguepeyrou : Être, temps et différences : Pour une approche différencialiste du temps à l’ère numérique.
Bernard Guy : Immédiateté, instantanéité, vitesse, accélération ... : que nous dit le fonctionnement contemporain de ces mots sur notre compréhension du temps, de l'espace et du mouvement ?
Jean-Philippe Bouilloud et Olivier Fournout : Accélération ou « bourrage » du temps. Les enjeux de la perception du temps dans la modernité.
Antonio Contador : Attendre : de la disponibilité dans l’être.
Laurent Muller : Effervescence et quête d’un idéal anomique.

16h00 - 16h15 : Pause

16h15 - 18h 45 : Accélération de soi : quels effets sur l’individu ? (Coordinateur de session : Francis Jauréguiberry)

Simon Gottschalk : Personalize, click, download : softwares and infantilization in Hypermodern society
Amanda Anthony : Effects of neoliberal acceleration : multiplicative identities and inadequacy, authenticities and fragmentation
Charlie Barnao : Impersonal sex and online interactions. Revolutions or continuity
Rita Baddoura : N’importe où (et n’importe quand) hors du monde :  Aliénation et subjectivation de l’individu accéléré.
Anne Boisseuil : La subjectivation et ses aléas au regard du virtuel : devenir sujet dans un monde numérique
 

Jeudi 9 Juin

9h00 - 11h00 : Instruments de l’accélération et transformation des individus et des organisations (Coordinateur de session : Nicole Aubert)

Elisabeth Tissier-Desbordes : L’achat en un clic : quand le désir devient action, compression des temps d’évaluation et captation de l’attention.
Thierry Viale, Yves Gendron, Roy Suddaby : From “Mad Men” To “Math Men”: The Rise of expertise in digital measurement and the shaping of online consumer freedom
Benedicte Pierron : L’individu et son smartphone : décryptage d’une interaction au rythme de l’immédiat
Christophe Thibierge : Le traitement de l'information sur les marchés financiers : quand accélération signifie perte de contrôle

11h00 - 11h15 : Pause

11h15 13h15 : De l’accélération à la performance (Coordinateur de session : Yannick Meiller)

Yvette Taylor : Accelerating Academia : Feminisms’Passions, pressures and pains ?
Fabrice Burlot et Mathilde Julia Marcy : Rythme de vie et accélération du travail sportif : le défi de la performance de haut niveau face à la contrainte du temps
Hanen Khanchel Lakhoua et Karim Ben Kahla : Usage intensif des TIC et impact sur la santé au travail
Quentin Froment : Comment les individus hypermodernes vivent-ils à travers l’accélération ?

13h15 - 14h15 : Pause déjeuner

14h15 - 15h45: Accélération des savoirs : apprentissage accéléré ou ralenti ? (Coordinateur de session : Simon Gottschalk)

Florette Kenne : La pensée logiciel : une nouvelle forme de socialisation primaire
Nathanaël Wallenhorst : L’accélération : opportunité ou inopportunité pour quels apprentissages ?
Françoise Hatchuel : Liens virtuels et confusion des espaces : quelques repères théoriques et Cliniques

15h45 - 16h00 : Pause

16h00 - 17h30 : Devenir adulte au rythme de l’accélération

Jocelyn Lachance : Adolescence, hypermodernité et accéleration
Charlotte Gaimundi : Devenir adulte dans une société hypermoderne : mobilités étudiantes en Argentine
Ghislain Leroy : Le temps de l’école maternelle

 

Vendredi 10 juin

9h00 - 10h 30 : Les devenirs de la démocratie et de l’action publique dans le contexte de mutation temporelle (Coordinateurde session : Jean-Philippe Bouilloud)

Isabelle Fortier : L’État, l’action publique, la démocratie sous l’angle de l’accélération
Sophie Bretesché : De l’apparente accélération à la permanence bureaucratique : L’usage du mail par les cadres territoriaux
Johanna Edelbloude : L’homme politique face à la contrainte de l’ubiquité : domestiquer le temps ou le travail (politique) ?

10h30 - 10h45 : Pause

10h45 - 12h15 : Les devenirs de la démocratie et de l’action publique dans un contexte de mutation temporelle (suite) (Coordinateurde session : Isabelle Fortier)

André Mondoux, Marc Ménard, Maxime Ouellet et Maude Bonenfant : Big Data, gouvernementalité et accélération sociale : industrialisation des médiations politico-institutionnelles
Baptiste Dethier : Politiques temporelles et renouvellement de l’action publique
Jean Bernatchez : Le travail accéléré : le cas des directions d’établissements scolaires au Québec

12h15 - 13h15 : Pause déjeuner

13h15 - 15h15 : Temps, Espace, ville et accélération (Coordinateur de session : Isabelle Fortier)

Yannick Meiller : Technologies de l’information, temps et espace : nouvelle topologie du monde informationnel et nouvelles relations au monde réel
Christophe Bouton : A la recherche de l’espace. Hyperconnexion, urgence et dé-localisation
Éric Rabot : La ville intelligente, dispositif technique territorialisé de diffusion de l’injonction à l’accélération
Sandra Mallet et Sandra Breux : Pour une analyse empirique de l’accélération : construire un dispositif méthodologique pour comprendre les rythmes de la ville intelligente

15h15 - 15h45 : Conclusions du colloque

15h45 : Fin du colloque

Inscriptions