1ère Journée de Recherche sur les Pays d'Afrique (JRPA), Lille, 30 novembre 2017

Selon la Banque mondiale, les marchés émergents et les économies en développement afficheraient une croissance de 5,8 % en 2016. Le FMI prévoit une croissance de 4,7% dans les pays émergents en 2017. De plus en plus d’investisseurs, nationaux et étrangers, sont attirés par le potentiel que représentent ces pays (ex. ouverture de nouveaux centres commerciaux, Smartphones dédiés, services innovants, …).
Les pays émergents suscitent également un intérêt croissant chez les chercheurs en sciences de gestion comme le témoignent par exemple les deux numéros spéciaux de Journal of Business Research dont l’un est consacré aux « opportunités et enjeux des pays émergents pour les professionnels »1 et l’autre porte sur « les stratégies multinationales dans les pays émergents »2 3. Cependant, le manque de travaux de recherche sur ces marchés est notable (Lages, Pfajfar, et Shoham, 2015)4. De manière plus spécifique, le continent africain mérite une attention particulière tant il est singulier sur le plan culturel, social et économique. Dans ce continent, la classe moyenne est passée de 5 à 15% en deux décennies (Ncube et Shimeles, 2012)5. Les travaux de recherche, en marketing en particulier et en sciences de gestion en général, doivent mieux prendre en compte cette spécificité, en apportant des contributions authentiques et sociétales pour favoriser un développement endogène.

Cette journée de recherche a pour objectif de réunir les chercheurs (en marketing et en gestion) intéressés par les problématiques des pays d’Afrique au sens large (Afrique sub-saharienne et Afrique du Nord). Plus spécifiquement, il s’agit :
- De construire des ponts entre différents chercheurs (situés dans des pays d’Afrique et dans d’autres pays émergents ou développés).
- De contribuer à l’avancement théorique de la recherche sur les pays d’Afrique.
- De proposer des recommandations pour le management des entreprises (nationales ou internationales) et des organisations publiques.

Thèmes non exhaustifs
Les chercheurs sont invités à soumettre des recherches empiriques, méthodologiques et conceptuelles qui mettent l’accent sur des sujets en marketing et en gestion liés aux pays africains. Sans que cette liste soit exhaustive, ils peuvent proposer des communications critiques et originales sur les thèmes suivants :

  • Les produits et les services : adaptation des produits, innovation produit, transformation locale du produit, gestion du personnel de contact, qualité du service, etc.
  • Les réseaux de distribution en Afrique : commerce traditionnel, réseaux informels, marchés alternatifs, impact de la distribution moderne (ex. centres commerciaux, grandes surfaces, etc.), présence chinoise en Afrique, …
  • Les stratégies de communication: adaptation de la publicité dans le contexte local, pratiques de promotion, rôle des réseaux sociaux, etc.
  • Le prix : négociation de prix, perception du prix, etc.
  • Le e-commerce et les nouvelles technologies : marketing mobile, commerce connecté, digitalisation, etc.
  • Le comportement du consommateur : influence de la religion, des traditions, du groupe de référence et du réseau social, etc.
  • Immigration africaine, pauvreté, stratégies à la base de la pyramide, adaptation à la crise économique, etc.
  • Le management et le marketing sociétaux : éthique, RSE, développement durable, commerce équitable, etc.
  • Les stratégies d’internationalisation, management interculturel des équipes, stratégies de partenariats Afrique-Afrique.
  • Les pratiques de co-création et de participation, les business models.
  • La stratégie de marque: marque locale/ globale, pays d’origine, contrefaçon, etc.                      
  • Stratégies associatives et coopératives : ONG, association, coopératives, GIE, etc.                 
  • Entreprenariat : PME, TPE, entreprenariat social, femmes entrepreneurs, BtoB, etc.                 
  • Management et marketing sectoriels : luxe, santé, industrie, agro-business, tourisme / hospitalité, banque, etc.
  • Etudes cross-culturelles (pays africains / autres pays émergents ou développés).

Les communications peuvent être fondées sur des méthodes qualitatives ou quantitatives, des études de cas et des analyses conceptuelles. Les thèmes abordés peuvent avoir une orientation stratégie, marketing et comportement du consommateur ou de l’organisation. Ils peuvent être aussi abordés dans différents domaines des sciences de gestion : ressources humaines, management public, logistique, système d’information, etc.
Le Comité scientifique encourage fortement les collaborations entre collègues de pays différents, ainsi que les comparaisons cross-culturelles.

Pour en savoir plus

CFP in English

-----------------------------------------------------------------------
1 https://www.journals.elsevier.com/journal-of-business-research/call-for-papers/challenges-and-opportunities-for-marketers-in-the-emerging-m/
2 https://www.journals.elsevier.com/journal-of-business-research/call-for-papers/emerging-market-mncs-post-acquisition-strategies
3 Le terme « emerging markets » ou « emerging countries » englobe les pays en développement et les pays émergents (voir les deux appels à publications cités ci-dessus).
4 Lages, Cristiana R., Gregor Pfajfar et Aviv Shoham (2015), “Challenges in Conducting and Publishing Research on the Middle East and Africa in Leading Journals”, International Marketing Review, 3 (1), 52-77.
5 Ncube, M. et Shimeles A. (2012), “The Making of the Middle Class in Africa”, African Development Bank Report : http://www.uneca.org/sites/default/files/page_attachments/aec2012-399.pdf