Graillot L. (2017), Le bien-être et les expériences touristiques : un état de l'art mené dans le cadre de la psychologie positive

Revue Française du Marketing, 261 (3-4), 21-34

 

Actuellement, le bien-être préoccupe les individus mais aussi les entreprises et même les pays. Cet article offre donc une synthèse de recherches menées en psychologie sur le thème du bien-être et de celles rapprochant bien-être et tourisme, cette activité entretenant des liens manifestes avec le bien-être. L’objectif poursuivi est de mieux comprendre leurs relations et de proposer, notamment aux professionnels du tourisme, différentes préconisations marketing suggérées par les travaux examinés.

Mots clés : Bien-être - Psychologie positive - Bien-être subjectif - Bonheur - Bien-être psychologique - Bonheur authentique - Expérience touristique.

 

Well-being and tourist experiences: A state of the art review of positive psychology studies

Currently, well-being concerns individuals but also businesses and even countries. This article thus provides a synthesis of psychological researches on well-being and of those bringing closer well-being and tourism, this activity maintaining obvious links with well-being. The aim is to better understand their relationships and to offer, in particular to tourist operators, marketing recommendations suggested by the reviewed studies.

Key words : Well-being - Positive psychology - Subjective well-being - Happiness - Psychological well-being - Authentic happiness - Tourist experience.

 

INTRODUCTION : BIEN-ÊTRE ET TOURISME SONT INDISSOCIABLEMENT LIÉS


Pour De Botton (2003), la vie humaine est dominée par une recherche du bien-être, celle-ci étant particulièrement significative dans le cadre du voyage. Une analyse du voyage peut donc contribuer à comprendre l’épanouissement humain et, plus spécifiquement, à mieux appréhender les raisons des choix des destinations.
Ces dernières années, le bien-être préoccupe les entreprises et sa quête fonde le marketing dont la mission est de satisfaire les besoins des individus par le biais de la consommation (Gorge, Özçaglar-Toulouse et Toussaint, 2015). Il est notamment devenu une opportunité commerciale pour l’industrie touristique en tant que motivation fondamentale (Filep, Deery, 2010) puisqu’il est reconnu que le tourisme le génère (Pearce, 2009 ; Kler, Tribe, 2012). En effet, les professionnels ont conscience que le tourisme peut contribuer au bien-être mis à mal au quotidien (Pyke et al., 2016) et que le départ est assorti d’une promesse de bien-être (De Botton, 2003) qu’ils exploitent en diffusant des messages invitant à prendre des vacances en raison des bénéfices qu’elles offrent (Gilbert, Abdullah, 2004). La communication du Club Med est, à cet égard, emblématique. Elle attire l’attention des individus en utilisant les slogans du type « Where happiness means the world » (Nawijn et al., 2013), « Le bonheur, si je veux » en 1990, « Être-re » en 1998, « Tous les bonheurs du monde » en 2008, « Et vous, le bonheur vous l’imaginez comment ? » en 2013, « Redécouvrez le bonheur » en 2014. En mars 2017, son site institutionnel souligne que, depuis sa création en 1950, cette marque est synonyme de bonheurs (2). Son site marchand communique sur le « Bonheur sous le soleil… Laissez vous hâler cet hiver ». Fin 2015, le croisiériste Costa adopte comme signature « Felicità Al Quadrato » (le bonheur puissance 2)… La quête du bien-être, en tant que motivation poursuivie par les touristes, fonde également la conception de certains produits touristiques comme le montre le développement du tourisme de bien-être (wellness tourism) (Filep, Deery, 2010). 

Malgré cette adoption par les professionnels du concept de bien-être, rares sont les recherches qui s’intéressent à ce concept, celles-ci favorisant l’analyse des motivations, des expériences vécues et de la satisfaction (Gilbert, Abdullah, 2004). Actuellement,
les travaux francophones sont encore moins nombreux et ceux menés dans le cadre plus spécifique du marketing et du comportement touristiques sont quasi-inexistants. Or, il existe différentes conceptualisations du bien-être touristique qui influencent la conception et la promotion des expériences touristiques (Filep, 2014).

Il nous semble donc pertinent de proposer une synthèse des principales recherches rapprochant bien-être et expériences touristiques afin de répondre à plusieurs questions. Ces expériences génèrent-elles toujours du bien-être ? Si oui, peut-il être accru ? Des leviers marketing peuvent-ils être actionnés pour ce faire ? Nous avons choisi de mobiliser essentiellement des travaux réalisés dans le cadre de la psychologie puisque le bien-être repose sur des facteurs psychologiques (De Botton, 2003). Ils relèvent plus précisément de la psychologie positive (PP), son objectif général étant d’appréhender le bien-être (Filep, Deery, 2010). En outre, certaines recherches en tourisme s’intéressent aux apports de la PP puisque la pratique touristique peut le stimuler (Nawijn, 2010). La question centrale examinée par les recherches prises en compte peut se formuler ainsi : les individus voyagent-ils simplement pour le plaisir et la jouissance susceptibles d’être retirés ou poursuivent-ils un objectif « supérieur » ? (Kler, Tribe, 2012).

Dans un premier temps, nous aborderons les différentes conceptions du bien-être offertes par la PP. Puis, nous examinerons les apports des recherches réalisées dans le cadre du tourisme avant d’introduire des préconisations opérationnelles.

Laurence GRAILLOT (1)
Maître de Conférences - HDR,
CREGO (CERMAB) et IUT de Dijon,
Université de Bourgogne-Franche Comté